Home / Actualités / 39 sites dits irrespectueux envers les femmes mis à la porte du web par le gouvernement indien

39 sites dits irrespectueux envers les femmes mis à la porte du web par le gouvernement indien

indeL’ordre est venu après qu’une pétition a été déposée par l’avocat Kamlesh Vaswani, qui a dit que bien que regarder des vidéos obscènes n’est pas un délit, ce fait est une des causes majeures des crimes perpétrés contre des femmes.

Le gouvernement a ordonné aux fournisseurs d’accès à Internet de bloquer les 39 sites Internet qu’ils hébergent et autorisaient jusqu’à présent leurs utilisateurs à partager et ce dans toute l’Inde.

En fournissant les noms spécifiques des 39 sites internet concernés, le Département de la Télécommunication a récemment commenté : « il a été décidé d’immédiatement bloquer l’accès aux url suivantes [liens de site]. »
Un fournisseur d’accès à Internet est une entité qui offre l’accès à des services Internet aux utilisateurs qui le paient en retour.

Un fonctionnaire du Ministère des Communications a confirmé : « nous venons de conclure une décision judiciaire et avons demandé aux fournisseurs d’accès à Internet de la respecter. »

En avril dernier, le Président de la Cour Suprême dirigé par Altamas Kabir avait diffusé des avis aux ministères de l’Information et de la Technologie, des Informations et la Radiodiffusion ainsi que des Affaires Sociales et à l’Association des fournisseurs d’accès à Internet de l’Inde à propos d’une pétition cherchant à apporter une loi anti-pornographique.
La pétition déposée par l’avocat suscité déclare que des vidéos obscènes regardées ne forment pas un délit mais que la conséquence ultime est une des causes majeures des crimes portés contre les femmes.

La pétition a dit que l’absence de loi sur Internet encourage les gens à regarder des vidéos obscènes et comme ceci ne constitue pas de délit, des milliers de ces vidéos ou images sont librement disponibles sur le marché, en téléchargement direct sur Internet ou par DVD.
En réagissant à ce dernier développement, le Président de l’Association des fournisseurs d’accès à Internet de l’Inde nous répond : « la meilleure façon de bloquer de telles vidéos est de contrôler le contenu à l’origine […] ; si on héberge le contenu à l’extérieur de l’Inde, il devrait être bloqué à la passerelle internationale des stations d’atterrissage du câble. »

Vérifiez Egalement

Fournisseurs

Vous fournisseurs d’accès à Internet, les nouveaux maîtres de la censure en ligne !

Le fait qu’il y ait beaucoup de matériaux érotiques sur Internet reste incontestable, quoique la …