Home / Actualités / Vous fournisseurs d’accès à Internet, les nouveaux maîtres de la censure en ligne !

Vous fournisseurs d’accès à Internet, les nouveaux maîtres de la censure en ligne !

Le fait qu’il y ait beaucoup de matériaux érotiques sur Internet reste incontestable, quoique la quantité précise soit peu claire.
Laissez-nous supposer que x % des sites web contiennent des images et vidéos à caractère pornographique, où x est un nombre entre 5 et 15.
Que nous dit-il ? Réponse : énormément de gens semblent être obsédés par la pornographie.
S’il n’y avait pas de demande, il n’y aurait pas d’offre aussi abondante.

Au début d’Internet, les choses étaient assez directes.
Comme avec n’importe quelle nouvelle technologie de communications, les auteurs pornographiques étaient des pionniers et des enthousiastes.
C’est toujours le cas d’ailleurs : un modèle économique en quelques sortes.
Puis de petits porcs pervers dans les années 1990 ont décidé de produire des films pornographiques et de les mettre sur le net en les faisant payer !
Par carte, ce qui contrôlait quand même l’âge des internautes avertis.
Ceci permettait alors de limiter le problème apparemment.

Etant donné que le net a démocratisé ce nouvel hobby, les prix ont baissé, beaucoup baissé. Ils sont souvent même redevenus gratuits.
Cela marche bien, les spectateurs n’ont plus besoin d’enfiler une cagoule et de passer au vidéoclub la nuit pour ne pas être repéré. Internet a sans aucun doute étendu le marché du porno dit « commercial. »

Tout le monde est content : les spectateurs font des économies, et les puritains gardent ce vice hors de portée des enfants.

Ce qui renverse cette tendance de nos jours, c’est  la hausse de contenus disponibles créés cette fois-ci par les utilisateurs eux-mêmes, c’est-à-dire le porno amateur.
Et ceci, assez curieusement, a supplanté le réseau assez vite.
Les criminels, ce sont les vendeurs de caméscopes !
Sony et Panasonic, qui ont mis sur le marché des caméras peu coûteuses, conviviales ; mais il y a aussi les logiciels de retouche d’images et de vidéo. Abordables, eux-aussi.
Ces développements ont permis une explosion de porno amateur, d’habitude fait par des couples dans le confort de leurs clubs échangistes et pour leur vision privée.
Désormais tout le monde peut voir ce qui se passe dans la chambre de son voisin, et certaines de ces vidéos  nous inquiètent grandement.
Au début, ces produits se dissimulaient en « pop-up » assez rapides, mais l’arrivée des connexions à haut débit et des services d’hébergement peu fiables a démocratisé cette pratique de manière incontrôlable.

La suite demain.

Vérifiez Egalement

police singapour

Chantage et Webcam, Ceci N’Est Pas Un Titre De Film !

La police à Singapour a publié une alerte concernant une hausse dramatique du nombre de …

Powered by Amen France
© Copyright 2022, All Rights Reserved - Cookies